[C_Presse] Arjowiggins : deux semaines pour sauver un pilier de la filière papier recyclé
Partager

Le tribunal de commerce de Nanterre a décidé aujourd’hui de s’accorder un délai de deux semaines supplémentaires pour examiner les offres de reprise des sites français d’Arjowiggins, placés en liquidation judiciaire. Pour les élu.e.s du groupe Écologiste et Citoyen au Conseil régional, au vu du caractère stratégique des usines sarthoises pour la filière, les activités d’Arjowiggins doivent être soutenues avec volontarisme. Ils demandent donc à l’Etat et à la Région de s’engager pour que le délai soit mis à profit afin d’aboutir à une offre de reprise sérieuse et qui préserve un maximum d’emplois. Ils redisent également leur soutien ferme aux salariés du groupe, toujours dans l’attente d’une décision définitive sur leur avenir.

Sophie BRINGUY, conseillère régionale élue en Sarthe : « Nous devons nous battre pour la poursuite des activités d’Arjowiggins : elles sont stratégiques. En plus des conséquences sociales avec plus de 800 emplois menacés, la fermeture des trois sites du groupe en Sarthe et dans l’Aisne détruirait tout une filière engagée notamment dans l’écoconception de papier recyclé. La demande est là et la plupart des imprimeries de la région et de toute la France s’approvisionnent en papier recyclé chez Arjowiggins. Faudra-t-il faire appel demain à des fournisseurs étrangers alors que le savoir-faire des usines sarthoises est connu et reconnu ? »

Elle ajoute : « Le fait que le tribunal de commerce se laisse le temps pour examiner les dossiers de reprise est une bonne chose et un motif d’espoir. Cela doit permettre d’aboutir à un dossier de reprise sérieux, qui engage l’Etat, les collectivités et les repreneurs pour sauver les usines françaises d’Arjowiggins. Nous demandons donc à l’ Etat et aux Régions concernées, dont les Pays de la Loire, de mettre toute leur énergie et de peser pour trouver une issue positive au dossier. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.