[C_PRESSE] Aéroport de Nantes-Atlantique : nous, écologistes, proposons un réaménagement responsable
Partager

Ce mardi 4 juin a lieu à Nantes la réunion publique de lancement de la concertation préalable au réaménagement de l’aéroport de Nantes-Atlantique, qui a démarré officiellement le lundi 27 mai.

Nous, élu.e.s écologistes et citoyens au Conseil Régional, à Nantes Métropole, à la Carène, responsables d’EELV Pays de la Loire, participerons à cette concertation pour proposer un réaménagement responsable et cohérent avec la protection des riverains et les enjeux climatiques. Nous le ferons dans la continuité des positions que nous avons toujours défendues et avec le souci que le secteur aérien prenne sa part dans la lutte contre le dérèglement du climat.

Nous défendrons donc des améliorations dans l’enceinte actuelle de l’aéroport, ainsi qu’une protection renforcée des riverains. Nous redirons notamment notre demande ferme d’interdiction rapide des vols de nuit.

Dans l’optique du réaménagement d’un aéroport, gardons également à l’esprit nos engagements issus de l’Accord de Paris de 2015 pour limiter la hausse des températures à 1,5°. A l’heure du réchauffement climatique, le secteur aérien peut-il continuer sa croissance exponentielle, essentiellement basée sur le modèle low-cost à Nantes ? Le débat qui s’ouvre devra donc aussi porter sur des questions comme la taxation du kérosène, le modèle économique des compagnies low-cost ou l’impact des vols sur notre santé et notre cadre de vie.

Pour une concertation sereine, il conviendra d’éviter les travers et les divisions qu’avait occasionné le débat autour du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. En cela, nous regrettons le contenu du dossier de concertation présenté par la DGAC, récemment mis en cause par un avis de l’Autorité Environnementale. Son périmètre est trop restreint, les questions de l’accessibilité de Nantes-Atlantique ou de la connexion avec les aéroports existants du Grand Ouest n’y sont pas suffisamment traitées. L’évocation de perspectives déraisonnables à 15 millions de passagers à long terme n’est pas non plus de nature à lancer un débat apaisé.

Malgré ces limites, nous apporterons notre contribution écologiste. Repousser la concertation publique contribuerait en effet à repousser les améliorations possibles, en particulier pour les riverains de l’aéroport.

Porté.e.s notamment par les mobilisations citoyennes et de la jeunesse pour le climat, nous participerons donc activement à cette concertation en tendant la main à l’ensemble des parties prenantes, et ferons des propositions concrètes pour porter une voie écologiste forte et cohérente.

Les élus écologistes et citoyens au Conseil Régional des Pays de la Loire, à Nantes Métropole, à la Carène et les responsables d’EELV Pays de la Loire.

Une réflexion au sujet de “[C_PRESSE] Aéroport de Nantes-Atlantique : nous, écologistes, proposons un réaménagement responsable

  1. Le transport Low cost pose aussi des problèmes de santé et de conditions de travail inacceptables aux personnels naviguant et des entreprises prestataires.
    Les conséquences environnementales et en particulier concernant la biodiversité sont à prendre en compte d’autant que les avis actuellement pris en compte ne concerne que l’état actuel de l’emprise aussi bien des pistes que des bâtiments et que toutes nouvelles emprises, nouvelles pistes, nouveaux bâtiments, remettraient en cause les précédents avis sur l’impact des équipements actuels. Les avis pris en compte n’envisagent pas l’augmentation conséquente du trafic prévu pour 2040 ! il faudra y penser !
    On peut aussi emmètre quelques réserves concernant les études qui ne font état d’aucunes pollutions dans les eaux du Lac et des cours d’eau affluents dont le trafic aérien pourrait être responsable, d’autant que le système de traitement des eaux de ruissellements des pistes et des zones utilisés par l’aéroport ne semble pas exemplaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.