[C_PRESSE] Agro-alimentaire: la majorité subventionne des vols de biscottes
Partager

Ce jeudi 6 juin a été votée en Commission permanente du Conseil régional des Pays de la Loire l’affectation de 7300 € pour valoriser aux Etats-Unis et en Europe une étude sur la solidité des biscottes, étude déjà financée par la Région en 2016 à hauteur de 390 000€* … Anecdotique ? Au contraire, pour le groupe Écologiste et Citoyen, cette subvention « biscotte » est le symbole d’une politique agricole incohérente et en complet décalage avec l’impératif d’un changement de modèle agricole et alimentaire. Depuis le début du mandat, la majorité régionale LR-UDI poursuit en effet obstinément et sans conditions son appui aux filières industrielles agro-alimentaires ligériennes.  

Christophe Dougé, conseiller régional et membre de la commission agriculture et agro-alimentaire : « A travers la subvention « biscotte », nous dénonçons le gaspillage de fonds publics pour des projets dont l’inutilité sociale, économique et environnementale est évidente. Pourquoi financer une étude sur la solidité des biscottes ? Est-ce prioritaire pour vendre plus de produits ligériens sur le marché international ? Ne faudrait-il pas mieux utiliser ces fonds pour soutenir la transition écologique des agriculteurs et financer des recherches pour construire des alternatives aux pesticides, soutenir des filières locales, biologiques et équitables ? ».

Il ajoute : « Pour la majorité régionale, l’agriculture est au service des multinationales et de l’agro-industrie avec pour seul horizon les exportations et la compétitivité sur les marchés. En témoignent les plus de 13 millions d’euros de subventions sans conditions octroyées aux filières agro-alimentaires depuis le début du mandat**. Cette politique passe complètement à côté du virage agro-écologique que doit impérativement engager notre modèle agricole et alimentaire pour s’affranchir des pesticides et des intrants chimiques, sécuriser  la souveraineté alimentaire des territoires et bien sûr prévenir la santé des sols et des habitant.e.s ».

* Voir notre communiqué du 30 septembre 2016 « Bruno Retailleau continue de beurrer les biscottes » ICI.
**Voir notre communiqué du 4 avril 2019 « Agro-business et argent public, la Région amplifie l’arrosage automatique » ICI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.