[C_Presse] Les écologistes dénoncent toujours le schéma routier d’intérêt régional
Partager

Après le vote d’une enveloppe de 115,5 millions lors du budget primitif en décembre dernier, le schéma routier d’intérêt général se précipite. La Région s’adjuge la compétence politique routière avec le vote de protocoles pour 3 des 5 Départements  (Mayenne, Sarthe Vendée), aujourd’hui en commission permanente.

 

« Le choix d’investir sur les routes marque une véritable rupture avec la précédente majorité. Notre priorité était les transports collectifs, notamment le train pour un aménagement cohérent du territoire » souligne Lucie ETONNO, conseillère régionale.

 

« En finançant la route, la majorité Retailleau fragilise le transport ferroviaire. Ce sont pourtant plus de 1,4 millions de voyageurs qui sont transportés sur le réseau TER Pays de la Loire chaque mois ! Avec de véritables enjeux pour les prochaines années : augmentation du trafic, adaptation de l’infrastructure et des rames TER. Or, en 2016 et 2017 : aucun nouvel investissement pour de nouvelles rames n’a été réalisé pourtant indispensable pour éviter les tensions sur le réseau. Autre question encore sans réponse : ce schéma bénéficiera-t-il d’une véritable évaluation des questions environnementales ? La Région oublierait-elle qu’elle est cheffe de fil en matière biodiversité, de climat, d’air et d’énergie ? » poursuit Lucie ETONNO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *