[C_PRESSE] Elections chambres d’agriculture : l’expression d’une volonté de changement
Partager

Les résultats des élections des chambres d’agriculture sont connus depuis ce mercredi 6 février. Un basculement s’opère à la tête de la chambre en Loire-Atlantique où la Confédération paysanne est arrivée en tête des suffrages. Dans les autres départements, les listes porteuses d’un modèle moins productiviste se maintiennent ou progressent. Les élu.e.s du groupe Écologiste et Citoyen au Conseil régional des Pays de la Loire voient dans ces résultats la confirmation de la marche enclenchée vers un modèle agricole et alimentaire plus durable et qui répond aux enjeux de protection du climat, de la santé et de l’environnement.

Christophe DOUGE, conseiller régional et membre de la commission agriculture : « Le premier enseignement de ce scrutin, c’est la faible participation : moins d’un agriculteur ou agricultrice sur deux a voté dans notre région. Nous le regrettons dans un contexte avec des enjeux cruciaux : adaptation aux changements climatiques, abandon de l’usage des pesticides, relocalisation de l’agriculture ou  alimentation locale et de qualité. Des enjeux pour lesquels les chambres d’agriculture ont un rôle important à jouer, car ils impliquent des démarches collectives et territoriales pour répondre à ces défis. »

Il ajoute : « Malgré cette faible participation, nous nous réjouissions de voir les idées portées par des syndicats défendant un véritable changement de modèle agricole se maintenir ou progresser dans les cinq départements ligériens. La Loire-Atlantique en est une belle illustration avec l’alternance à la tête de sa chambre départementale. C’est un département qui montre la voie à suivre en étant le premier de notre région pour l’agriculture bio, en se mobilisant fortement pour le manger local et de qualité ou en se battant pour la préservation de ses terres nourricières comme l’a montré la lutte contre le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. »

Sophie BRINGUY, conseillère régionale et co-présidente du groupe Ecologiste et Citoyen : « Au-delà de la Loire-Atlantique, nous comptons sur toutes les chambres nouvellement élues pour travailler à répondre aux aspirations d’une société de plus en plus soucieuse de la qualité de son alimentation et de rassembler, derrière le projet d’une agriculture plus durable, une profession aujourd’hui divisée. C’est aussi le sens de l’engagement de notre groupe au Conseil régional. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.