[C_Presse] Guichets TER: c’est la politique ferroviaire des chaises musicales!
Partager

En décembre dernier, la nouvelle convention TER signée par la  Région Pays de la Loire et SNCF Mobilités a acté la réduction du nombre d’heures d’ouverture voire la fermeture de certains guichets de gares sur la période 2018-2020. Au total, 99.000 heures en moins sont prévues. Nous avions dénoncé cette décision soutenue unanimement par les élus régionaux de la majorité (LR, UDI). Mi-Août était annoncée la fermeture définitive du guichet d’Evron en Mayenne, département qui ne comptera plus ainsi qu’un seul guichet à Laval. En ce début de semaine, nous apprenions la ré-ouverture du guichet de Rezé en Loire-Atlantique. Hier la nouvelle est tombée pour le guichet de Challans en Vendée, c’est également une fermeture définitive.

Lucie ETONNO, conseillère régionale écologiste et membre de la Commission Transport, s’interroge : « La situation devient ubuesque sur la Région. Pourquoi la mobilisation rezéenne a porté ses fruits contrairement à celles de Challans et d’Evron ? Quels arguments, quelles caractéristiques ont prévalu dans ces décisions ? »

Si nous sommes satisfaits du maintien du service aux usagers au guichet de Rezé, nous nous interrogeons sur le caractère durable ou non de ce maintien et nous demandons également sur quel autre guichet sera répercutée la diminution du nombre d’heures d’ouverture. Pour rappel, la convention signée par la majorité avec la SNCF prévoit la suppression de 33 000 heures d’ouverture guichet par an pendant trois ans (soit 99.000 heures supprimées au total). 33 gares du réseau Pays de la Loire sont concernées*.          

Quant à Challans, nous saluons la mobilisation des élus locaux et des usagers. Malheureusement, comme ce fut le cas à Evron, ils sont mis aujourd’hui devant le fait accompli à défaut d’une véritable concertation. Nous contestons le choix de fermer totalement le guichet dans cette ville de plus de 20.000 habitants, la deuxième ville du Département. Lucie Etonno s’exprime avec colère : « A ce rythme-là, la majorité régionale et la SNCF vont décimer les guichets vendéens et bientôt, nous n’aurons qu’un seul guichet ouvert en Vendée comme en Mayenne ! C’est ça l’objectif du Pacte pour la ruralité défendu en début de mandat ? »

Nous demandons à la SNCF et à la majorité régionale de mettre en place une véritable concertation territoriale pour maintenir une offre de service équitable sur l’ensemble des territoires qui composent notre Région. Nous appelons les territoires à se mobiliser pour demander transparence et dialogue dans les prises de décisions. Nous serons nous-mêmes aux côtés des élu-e-s et usagers pour appuyer leurs demandes.

*
Loire-Atlantique: Ancenis, Basse-Indre, Saint-Herblain, Bouaye, Nantes-Chantenay, Clisson, Couëron, La Baule, Le Pallet, Le Pouliguen, Pornic, Pornichet, Machecoul, Nort-sur-Erdre, Rezé, Saint-Etienne-de-Montluc, Saint-Nazaire, Sainte-Pazanne, Savenay, Vertou.
Maine-et-Loire: Chalonnes, Cholet, Saumur.
Mayenne: Evron.
Sarthe: Arnage, La Suze, Sablé-sur-Sarthe, Sillé-le-Guillaume.
Vendée: Challans, Chantonnay, La Roche-sur-Yon, Les Sables-d’Olonne, Saint-Gilles-Croix-de-Vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *