[C_PRESSE] Projet de Surf Park à Saint Père en Retz : priorité aux terres agricoles et à la ressource en eau
Partager

Communiqué commun des élu.e.s écologistes et citoyens à Nantes Métropole et au Conseil régional, d’EELV 44

Notre département et le Pays de Retz en particulier, traversent depuis le printemps un épisode de sécheresse qui nous oblige collectivement à faire de la préservation de la ressource en eau une priorité pour les cultures, les zones naturelles et la consommation humaine. Nous savons que cette situation risque de s’aggraver et les projets d’aménagement des territoires ruraux doivent s’adapter eux aussi aux conséquences des dérèglements climatiques.

Or, les écologistes constatent que de nombreux projets d’aménagements, souvent privés, ont pour point commun la suppression des terres agricoles et naturelles et qu’ils se multiplient dans le département : extension de zones commerciales et d’activités à Treillières, Le Loroux-Bottereau, Vallet et Clisson, projet de création d’un golf à Gétigné, projet de Surf Park à St Père en Retz…

Ce projet, à moins de 10 km de l’océan et de ses vagues « naturelles », ne manque pas d’interroger quant à sa pertinence, voire, son aspect coûteux et incompréhensible.

De plus, ce projet divise profondément les habitant.e.s et les acteurs de l’environnement à l’heure où notre société a d’abord besoin de débats sereins.

Si le Surf Park se réalisait, selon les porteurs du projet, la consommation annuelle d’eau potable serait de 38.000 m3, soit, pour une commune de 4.500 habitants comme Saint-Père en Retz, une augmentation de 22% de la consommation, de surcroît dans un département touché chaque année par des restrictions d’eau.

Selon les porteurs du projet, 8 hectares de terres agricoles sont menacés ; ce projet n’est compatible ni avec les objectifs de maîtrise de l’artificialisation des sols fixés par le SCOT, ni avec la limitation des émissions carbone, ni avec l’indispensable préservation des terres agricoles pour nourrir les populations.

Pour toutes ces raisons, Europe Écologie Les Verts et les Élus Écologistes et Citoyens demandent l’abandon du projet. 

Franck Nicolon – Pour les élus Écologistes et Citoyens au Conseil Régional

Julie Laernoes et Jean-Paul Huard – Pour les élus Nantes, Nantes Métropole Écologistes et Citoyens

EELV44

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.