[C_Presse] Rénovation de la ligne Nantes/Bordeaux : des travaux maintenant !
Partager

L’élue régionale écologiste Lucie ETONNO a participé le 8 novembre devant la Préfecture de La Roche-sur-Yon, à la mobilisation en faveur de la rénovation du tronçon La Roche-La Rochelle de la ligne ferroviaire Nantes-Bordeaux, aux côtés de l’Association des Usagers des Transports de Vendée (AUT), des usagers et des cheminots. Au même moment se tenait un comité de pilotage entre l’Etat, la Région et la SNCF pour décider de l’avenir de cette ligne.

Des travaux indispensables

Entre La Roche-sur-Yon et La Rochelle, les deux voies sont en piteux état, à tel point que les trains roulent à 60 km/h au lieu de 120 km/h, rallongeant considérablement les temps de parcours. D’où une baisse de fréquentation de -29% entre 2015 et 2016.

« Les travaux de rénovation de cette ligne doivent démarrer sans plus attendre : il en va à la fois du service rendu aux usagers et de la pérennité du service public ferroviaire dans nos territoires. Sans oublier qu’une offre ferroviaire plus performante participerait sans nul doute à booster l’attractivité du Sud-Vendée ! » plaide Lucie ETONNO.

Un climat d’incertitudes

Un plan de financement de travaux à 138 millions d’euros a été acté en novembre 2016 (Etat : 46 millions d’euros, Région Pays de la Loire : 25 millions, Département de la Vendée : 5 millions, SNCF Réseau : 16 millions, Région Nouvelle Aquitaine : 46 millions). Toutefois, un changement de gouvernement est depuis passé par-là, faisant peser de fortes incertitudes sur le maintien de ce plan de financement et notamment de l’engagement de l’Etat.

Autre question : la continuité du service public ferroviaire pendant la durée des travaux. Prévus pour le moment pour une période de 15 mois (de septembre 2019  à décembre 2020), il est impératif que la circulation des trains soit pour partie maintenue pendant la phase de travaux, a minima le vendredi et le weekend. Le dernier comité de ligne du 14 septembre n’a pas apporté de réponses à ce sujet.

 

En photo : Devant la Préfecture de La Roche-sur-Yon le 8 novembre : Lucie ETONNO, conseillère régionale écologiste et Claudine GOICHON, ancienne conseillère régionale, militante EELV en Vendée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *