[C_PRESSE] Transports scolaires : des choix équitables sont possibles
Partager

Les
élu.e.s du groupe Écologiste et Citoyen du Conseil Régional et les militants
mayennais Europe Écologie Les Verts réaffirment leur opposition à l’uniformisation
brutale et inéquitable de la tarification des transports scolaires sur les cinq
départements ligériens, dans le cadre du transfert de compétence des Conseil
départementaux au Conseil régional. En effet, alors même qu’aucun vote n’a eu
lieu, la majorité LR-UDI au Conseil régional a confirmé son intention de faire
payer un tarif unique de 110€ à la rentrée 2019 en invoquant une soi-disant
obligation légale et un drôle de principe d’équité territoriale.

Lucie ETONNO, conseillère régionale membre de la commission transports : « La régionalisation des transports scolaires aurait dû s’organiser autour d’une réflexion partagée et d’un réel dialogue territorial. En s’appuyant sur l’intelligence collective, la Région aurait trouvé des solutions socialement et territorialement équitables. Au lieu de cela, une fois de plus, la majorité régionale décide seule et opte pour une mesure unilatérale et non concertée. Le débat n’a semble-t-il même pas eu lieu dans son propre camp vue la demande de moratoire de l’élu régional mayennais Yannick FAVENNEC.»

Elle complète : « Malgré ce que prétend la majorité, la tarification unique relève bien d’un choix politique. La loi NOTRe laisse la porte ouverte. La Région Auvergne-Rhône-Alpes a ainsi maintenu les tarifications en vigueur dans chaque département. Il est aussi possible de mettre en place une tarification sociale qui prenne en compte le quotient familial par exemple, pour articuler équité et égalité entre les territoires »

Maël Rannou, co-coordinateur EELV en Mayenne ajoute : « Nous demandons que la majorité revoit sa copie, pour prendre en considération les finances des familles et les solutions de transports collectifs sur notre territoire. Elle doit aussi travailler à la réduction des temps de parcours des élèves notamment ceux résidant en zones rurales. Les dernières décisions du Conseil régional illustrent malheureusement un manque d’engagement pour la ruralité. Après l’annonce de la  fermeture du guichet de la gare d’Evron, la tarification projetée pour 2019 serait un nouveau coup pour la Mayenne. C’est complètement à contre-courant alors que le mouvement des gilets jaunes pointe l’urgence de mettre le paquet sur la mobilité durable.» 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *