[C_PRESSE] Collège Yolande d’Anjou : Nous demandons au Ministre de l’Education Nationale d’intervenir
Partager

Suite au rassemblement pour sauver le collège Yolande-d’Anjou à Saumur, qui a mobilisé 120 personnes le 29 novembre devant le Conseil départemental de Maine et Loire, le préfet suspend la signature de l’arrêté de fermeture à l’avis du Ministre de l’Education Nationale. Christelle Cardet et Franck Nicolon, conseillers régionaux du groupe Ecologiste et Citoyen, demandent à Monsieur Jean-Michel Blanquer dans un courrier envoyé le 4 décembre de donner un avis défavorable au projet de fermeture du collège. Décidée de manière unilatérale par le Conseil départemental de Maine-et-Loire, ils jugent cette fermeture incohérente d’un point de vue politique, social, territorial et économique.

Franck NICOLON, co-président du groupe Ecologiste et Citoyen : « Nous demandons à Monsieur Blanquer de peser au maximum pour que le président du Conseil départemental de Maine et Loire revienne sur sa décision. D’autres solutions que la fermeture sont possibles, le retour au dialogue est nécessaire. Sa décision unilatérale et non concertée, si elle était maintenue, balaierait d’un revers de la main les investissements humains et financiers engagés sur le long terme. Le ministre doit annoncer un moratoire et se positionner en arbitre et garant d’une éducation pour tous. ».

Christelle CARDET, conseillère régional du Maine-et-Loire et mobilisée lors de la manifestation du 29 novembre : « La décision de fermer unilatéralement le collège Yolande d’Anjou est à la fois inquiétante et symbolique. Elle ne tient absolument pas compte des investissements antérieurs opérés par les collectivités locales et de l’implication de tous les acteurs (jeunes, familles, professionnels) pour dynamiser un territoire avec un fort taux de chômage. L’offre éducative innovante du collège participe à une réelle attractivité pour Saumur tout en ouvrant la voie vers des formations qui peuvent être une chance, notamment pour des jeunes en décrochage scolaire ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *