Les élus écologistes en selle pour le congrès de la Fédération des Usagers de la Bicyclette !
Partager

Après avoir accueilli le congrès Vélocity en 2015, adopté son nouveau plan vélo, Nantes Métropole accueille ce week-end le 17ème congrès de la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB) co-organisé avec l’association Place au Vélo. Le thème de cette année porte sur la façon dont « le vélo façonne et fascine la ville ». Trois élu(e)s écologistes : Sylviane RAULT, adjointe à la mobilité de la ville de Rennes, Franck NICOLON, conseiller régional Pays-de-la-Loire et Marc DENIS, Président de la commission mobilités de Nantes Métropole y seront présents.

 

Défendu et soutenu depuis longtemps comme moyen de transport non polluant, pratique, peu onéreux, bon pour la santé des femmes, des hommes et de la ville, par les écologistes, le vélo fait sa place mais reste encore trop peu utilisé au regard de nos objectifs. A Nantes, par exemple, il n’occupe que 3 %  de la part des déplacements quand l’objectif est d’atteindre 12 % de part modale en 2030.

Nous sommes également très loin de nos amis européens. Le journal Le Monde nous apprenait récemment qu’à Copenhague, on compte désormais plus de vélos que de voitures et la part modale devrait bientôt avoisiner les 50 %.

Afin de développer l’usage du vélo, le congrès de la FUB aborde un aspect primordial de son évolution à savoir : l’appropriation, par toutes et tous, des avantages du vélo dans la structuration de la ville. Partenaire d’une meilleure santé, d’une meilleure qualité de l’air, d’un partage de l’espace public plus apaisé ; le congrès abordera le vélo comme transformateur de la ville, des liens sociaux et des modes de consommation.

Les élus écologistes rappellent leur attachement à plusieurs conditions pour assurer le déploiement efficace des déplacements cyclables :
– une ville apaisée avec  la  généralisation des zones 30 en ville ;
– une voirie aménagée pour plus de sécurité et de confort pour les cyclistes , ce qui passe par de nombreux axes cyclables en site propre et une offre de stationement importante
– des offres de vélo en libre service optimisées  sur l’ensemble du territoire de l’agglomération ;
– un renforcement de la complémentarité des modes de déplacement : vélo – train, vélo – tram, offre de vélos dans les parcs-relais, etc.
– la mise en place de l’indemnité kilométrique vélo pour les salariés du secteur public et privé
– une éducation à l’usage du vélo dès l’école primaire.

« La Région Pays de la Loire a refusé d’être partenaire de ce congrès, que nous avons la chance d’accueillir à Nantes ce weekend. C’est malheureusement une nouvelle preuve que le développement de la pratique du vélo n’est pas un sujet digne d’intérêt pour la majorité Retailleau, malgré ces vertus multiples et reconnues sur le plan sanitaire, environnemental et du vivre-ensemble. En tant qu’écologistes, nous avons bien entendu à cœur de défendre ce mode de déplacement et les intérêts des usagers » précise Franck NICOLON, conseiller régional.

Bon congrès à toutes et tous et bonne route !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *