Parlement des territoires : pourquoi les élu-e-s écologistes ont voté contre la liste de courses
Partager

Ce matin, la présidente de Région a rassemblé dans l’hémicycle les représentant-e-s des collectivités de la Région et des acteurs économiques et universitaires. Les élu-e-s écologistes sortent déçus de cette matinée, sur la méthode comme sur le fond.

 

La matinée a commencé par l’affirmation de l’importance du dialogue territorial, de développer une unité régionale autour d’un projet collectif. Objectif partagé par les élu-e-s écologistes. Elle s’est majoritairement articulée autour d’une succession de listes de courses. Elle s’est conclue à la va-vite par le vote d’un brouillon de résolution remis sur table juste avant la fin de la session, et certainement écrit préalablement, son contenu ne reflétant même pas la teneur des propos.

« Nous attendions de la prise de hauteur et une construction collective autour d’objectifs pour répondre aux attentes des habitant-e-s des Pays de la Loire. Les interventions faisaient remonter des projets pour leur territoire, le rôle de la Région était de faire la synthèse avec une analyse plus globale des besoins mais l’exercice est raté. »

 

« Comment peut-on dire qu’on veut construire l’unité quand on impose une résolution au vote sans aucun échange préalable ? Une résolution qui non seulement porte des projets qui font débat comme le nouveau franchissement de la Loire, mais pire n’affirme pas l’importance de la rénovation de la ligne Nantes-Bordeaux ! Impossible pour nous de cautionner cette mascarade sur la méthode, mais aussi le contenu de la résolution sur le fond ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *