[C_PRESSE] Une bourse au mérite au détriment des besoins sociaux des familles
Partager

A l’occasion de la commission permanente du 12 juillet, la majorité a encore modifié le règlement intérieur pour l’attribution d’une bourse au mérite pour la 3ème fois en 3 ans, élargissant les conditions d’attribution de la bourse pour les bacheliers ayant obtenu la mention  « très bien ». Le problème : les fonds dédiés à cette bourse sont en constante augmentation au détriment du Fonds Social aux Lycées (FSL) qui, lui, ne cesse de diminuer…

Franck Nicolon explique : « 850 000 € c’est le montant que la Région a finalement dépensé en 2018 pour financer la bourse au Mérite pour les bacheliers avec la mention « très bien »,  budget revu à la hausse de 150 K€  par rapport aux prévisions. Car si les critères sociaux avaient déjà été supprimés, dorénavant, il ne sera plus besoin d’être inscrit en études supérieures pour en bénéficier. Ainsi, de façon mécanique, les dépenses publiques augmentent mais au bénéfice de qui ? »

Il ajoute : «  Depuis le début du mandat, le Fonds social des Lycées (FSL) n’est pas une priorité de la majorité, son montant a baissé fortement en 2018 : de 711 000  à 598 000 €. Antoine Chéreau, le Président de la commission Education et Lycée, met en avant sa non-utilisation par les Établissements mais sans fournir de critérisation précise. Or, le FSL  finance les frais d’hébergements, de restauration et de déplacements pour les élèves boursiers, soutien indispensable pour garantir l’égalité des chances et l’accès à la scolarisation et aux études pour tous. Qui sont les plus méritants ? En menant cette politique, la majorité privilégie ceux qui en ont le moins besoin. Nous demandons une refonte globale des priorités sociales au service des besoins des familles et lycéen.e.s.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.