[Billet] Mobilité durable et ruralité : avec plusieurs trains de retard, la Région s’y met !
Partager

Certains dossiers ont mobilisé les élu.e.s du groupe Écologiste et Citoyen depuis la campagne des régionales et durant toute la durée du mandat. Parmi eux : la mobilité durable en milieu rural. Le vote lors de la commission permanente du 13 novembre 2020 des premiers projets accompagnés au titre de l’appel à manifestation d’intérêt du Conseil régional « Solutions innovantes pour la mobilité dans les territoires » est l’occasion de revenir sur le marathon des écologistes pour que la majorité LR-UDI se saisisse de la question et passe à l’action.

« Nous avions identifié la mobilité durable en milieu rural comme un enjeu fort pour le mandat 2015-2021. Pendant la campagne électorale de 2015, nous avons ainsi porté des propositions innovantes comme l’expérimentation de chronobus en milieu rural », rappelle Sophie Bringuy, qui a été vice-présidente du Conseil régional sur le mandat 2010-2015 puis tête de liste pour les écologistes en 2015. « Alors, quand la majorité LR-UDI a lancé son pacte pour la ruralité, nous étions à même de contribuer très concrètement ».

Le groupe Écologiste et Citoyen a ainsi porté plusieurs propositions dans sa contribution au pacte pour la ruralité :

  • Proposition 1 : « Un appel à projets pour des solutions de transport innovantes en milieu rural »
  • Proposition 2 : « Une Centrale de Mobilité Collaborative pour évaluer les déplacements souhaités et rationaliser les déplacements existants »
  • Proposition 7 : « Un espace de travail partagé à moins de 10 minutes de chez moi »

« Aucune de nos propositions n’a été retenue », se souvient Lucie Etonno, co-présidente du groupe et membre de la commission en charge des transports. « La majorité s’est alors engagée dans une mesure 6 à garantir qu’à la fin du mandat, toutes les communes des Pays de la Loire bénéficieraient d’une offre de transport en commun, en s’appuyant notamment sur le transfert en 2017 de la gestion des transports interurbain des Conseils départementaux aux Conseils régionaux. Force est de constater aujourd’hui, en fin de mandat, que cette promesse est non tenue. Mais nous nous sommes appuyés sur cette mesure du pacte pour interpeller régulièrement la majorité et la rappeler à son engagement ».

Ainsi, Lucie Etonno a régulièrement formulé des propositions en faveur de la mobilité durable en milieu rural. Il aura fallu attendre les gilets jaunes à l’automne 2018 pour que la majorité LR-UDI frémisse sur le sujet. Lors de la session budgétaire de décembre, elle a enfin reconnu l’intérêt de nos propositions.

Courant 2019, plusieurs journées de réflexion ont été organisées par le Réseau Rural Régional le Réseau sur la mobilité en milieu rural en association avec l’ADEME et la DREAL des Pays de la Loire. En parallèle, le groupe a continué son suivi serré du dossier : la lueur de décembre 2018 ne devait pas rester lettre morte ! En juin 2019, toujours rien, malgré une nouvelle interpellation, par la voix de Christophe Dougé cette fois-ci, du groupe écologiste à l’occasion du bilan du pacte pour la ruralité. C’est en février 2020, soit près de quatre années après l’adoption du Pacte pour la ruralité, que du concret point son nez : la commission permanente du Conseil régional adopte le règlement de l’Appel à Manifestation d’Intérêt « Solutions innovantes pour la mobilité dans les territoires ».

Voir les premiers dossiers concernant la mobilité durable en milieu rural passer lors de la commission permanent du 13 novembre est donc une source de satisfaction pour les élu.e.s du groupe… même s’ils auraient préféré que la majorité se réveille plus tôt. A présent, il s’agit de s’assurer que le dispositif sera reconduit en 2021 !

Cinq dossiers ont été retenus au titre de de l’Appel à Manifestation d’Intérêt « Solutions innovantes pour la mobilité dans les territoires » 2020 :

  • Communauté d’agglomération « Pornic agglo Pays de Retz » – Développement des modes actifs.
  • Communauté de communes de Châteaubriant-Derval – Maison de la mobilité sur le Pôle d’échange multimodal de Châteaubriant-Derval.
  • Pôle d’Equilibre Territorial et Rural Pays Vallée du Loir – Animation et déploiement du programme Acteurs et Collectivités engagés pour l’éco-mobiliTE (AcoTE)
  • Mission locale Sarthe Nord – Acquisition et aménagement d’un véhicule itinérant à la rencontre des jeunes âgés de 16 à 25 ans
  • Association Nantaise Eco conception Fluviomaritime – Réalisation d’un démonstrateur pour réhabiliter le cabotage côtier à voiles