[C_PRESSE] Fermeture de FIP à Nantes : les élu.e.s écologistes et citoyens interpellent la Ministre de la Culture.
Partager

Le vendredi 18 décembre à 19h l’antenne locale de FIP à Nantes fermera ses micros, avec ses consœurs de Strasbourg et Bordeaux. Les élu.e.s Ecologistes et Citoyens au Conseil régional des Pays de la Loire,  de Nantes Métropole et de Saint-Nazaire demandent, par courrier en date du 15 décembre, un moratoire à la Ministre de la culture Roselyne Bachelot.

Lucie Etonno, co-présidente du groupe Écologiste et Citoyen au Conseil régional explique : « Suite à l’annonce du plan d’économie global de 600 millions d’euros en novembre 2019 qui prévoyait la suppression de 299 emplois à Radio France, dont 9 pour FIP à Nantes au 30 juin 2020, nous avions alors  interpellé le Gouvernement sur l’importance de préserver un service public culturel de proximité et de qualité dans les territoires. Nous avions également demandé le maintien de l’antenne locale de FIP Nantes, dont la Fermeture a été reportée au 31 décembre 2020 puis au 18 décembre. Aujourd’hui, la crise que connait le secteur culturel rend d’autant plus vitale la décision d’un moratoire. En effet, comment imaginer une relance du secteur culturel si ses principaux relais disparaissent ? A travers ce courrier, nous souhaitons que l’Etat donne un signal fort de soutien à toute une économie culturelle et locale. »

Franck Nicolon, co-président du groupe Écologiste et Citoyen au Conseil régional, ajoute : « De Nantes à Saint-Nazaire, FIP est une radio locale créatrice de liens, d’un écosystème qui contribue à la diversité de l’offre culturelle et sans publicité. Même en période de confinement, et peut-être plus que jamais, elle constitue un lien, un média, vers le monde culturel qui a tant besoin de retrouver ses publics. La priorité donnée au numérique ne doit pas faire oublier l’importance des radios locales publiques et associatives qui garantissent la richesse de l’information et l’accès à la culture pour tous. Le Conseil régional, à travers sa compétence culture a une place à prendre en partenariat avec les collectivités locales. Nous regrettons que la Présidente du Conseil régional Christelle Morançais n’ait pas répondu à notre appel. »

Voir le courrier envoyé à la Ministre de la Culture .