[C_PRESSE] Fermeture de guichets SNCF : Christelle Morançais vient constater les effets de sa politique
Partager

En déplacement à Châteaubriant (44) ce vendredi 11 septembre, la présidente du Conseil régional doit visiter la Maison de la Mobilité. Des agents intercommunaux, financés en partie par la Région, y vendent des billets de train depuis décembre 2019 et la fermeture définitive du guichet SNCF. Les élu.e.s du groupe Écologiste et Citoyen soulignent le caractère cocasse de la visite puisque cette fermeture est la conséquence d’une convention signée par la Région avec la SNCF. Ils rappellent également l’importance de maintenir une offre de service équitable pour acheter un billet SNCF sur l’ensemble des territoires des Pays de la Loire, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

Lucie ETONNO, co-présidente du groupe Écologiste et Citoyen : « Développer le train est primordial pour tenir nos objectifs climatiques et offrir une alternative à la voiture individuelle aux habitant.e.s. Cela passe notamment par une qualité du service pour tous les voyageurs, même ceux qui ne sont pas équipés de smartphones. »

Elle ajoute : « Or, la convention SNCF-Région, votée en décembre 2017 par la majorité de Christelle Morançais, a causé des fermetures et réductions d’horaires de guichets dans 38 gares de la région, suscitant colère et incompréhension. Les alternatives mises en place, quand il y en a, ne sont pas toujours suffisantes. ll est temps de changer de méthode pour davantage de concertation et pour faire en sorte que les solutions alternatives proposées ne se fassent pas au rabais pour les usagers. La Région doit également animer une réflexion sur la gare de demain et être prête à accompagner l’ensemble des communes concernées, plutôt que de soutenir les projets au compte-goutte. »