[C_PRESSE] Grève pour le climat: que les jeunes aient à nouveau voix au chapitre!
Partager

Alors que la jeunesse ligérienne s’est mobilisée massivement le 15 mars dernier dans le cadre de la journée mondiale de grève pour le climat avec un message clair envers les décideurs et décideuses politiques, les élu.e.s du groupe Ecologiste et Citoyen au Conseil régional pointent du doigt la mise en sommeil et la disparition d’instances d’expression et de participation dédiées à la jeunesse dans la région. Ils demandent donc à la présidente du Conseil régional de tenir compte de ces mobilisations et de prendre des mesures pour que les jeunes aient à nouveau voix au chapitre à la Région.

Franck NICOLON, conseiller régional et co-président du groupe : « La jeunesse a adressé un message fondamental qui nous est notamment destiné, en tant qu’ élu.e.s, qui par les décisions prises dans l’assemblée régionale, contribuons à définir son avenir. Le Conseil régional doit donc tenir compte de ce message fort et positif et réorienter ses politiques pour faire de l’enjeu climatique et de la préservation de la biodiversité la pierre angulaire de ses projets d’investissements. »

Il ajoute : « Ces mobilisations doivent également nous questionner sur la place des jeunes dans le débat public et leurs possibilités de participation et d’expression. Par ses compétences, la Région est la première responsable de cette jeunesse qui s’exprime et se mobilise aujourd’hui dans la rue. Pourtant, nous constatons de manière paradoxale la mise en sommeil d’une instance comme le Conseil régional des jeunes ou la disparition du dispositif des jeunes ambassadeurs pour le climat. »

« Il s’agit donc d’imaginer de nouvelles formes de participation et de mobilisation pour la jeunesse ligérienne. Pourquoi ne pas créer un « réseau du futur » avec les organisations de jeunesse, les lycéens et les réseaux d’éducation populaire ? Organiser une journée de rencontre régionale dédiée au climat ? Au Conseil régional de se positionner, de faire de nouvelles propositions et d’être à la hauteur des enjeux ! »

Pour aller plus loin: lire l’intégralité de la question orale posée par Franck Nicolon à la présidente du Conseil régionale sur sa prise en compte des mobilisations de la jeunesse pour le climat lors de la session du Conseil régional du 21 mars 2019.