[C_PRESSE] Plan d’adaptation régional Covid-19 : les premières propositions des écologistes
Partager

Lors de la session du Conseil régional des 9 et 10 juillet, les élu.e.s régionaux voteront les premières mesures d’un « plan de relance » pour les Pays de la Loire. Les élu-es du groupe Ecologiste et Citoyen travaillent sur des propositions concrètes pour que l’action publique régionale soutienne une reprise économique qui répond à l’urgence sociale, écologique et sanitaire, tout en intégrant la culture du risque. Ils présentent leurs premières pistes d’actions.

Lucie Etonno, co-présidente du groupe Ecologiste et Citoyen: « Nous avons lancé dès le mois d’avril un travail de consultation pour élaborer un plan « vivre avec ». Nous allons en effet devoir vivre « avec » le virus les prochains mois, dans l’attente d’un vaccin ou d’un traitement. Nos propositions sont construites à partir de remontées d’acteurs de terrain et de contributions citoyennes. Nous allons continuer à travailler et enrichir ces mesures qui impliquent par exemple la relocalisation d’activités économiques et des productions alimentaires. C’est un défi qui vaut le coup : à terme, ce seront de nouveaux emplois dans la région, une meilleure qualité de vie et de l’équité sociale, des perspectives pour les jeunes, un dynamisme associatif et culturel… »

Franck Nicolon, co-président du groupe Ecologiste et Citoyen : « Pour nous, la notion même d’un plan de « relance » mérite d’être questionnée. La crise du Covid-19 a mis en avant les vulnérabilités de notre territoire et questionne notre modèle économique et sociétal. Il s’agit donc de tirer les leçons de la crise plutôt que de « relancer » le plus rapidement possible et risquer de reproduire à l’identique les schémas du « monde d’avant ». Nous devons profiter de cette période de questionnement et des mesures prises pour convertir notre modèle de société vers un modèle soutenable, y compris dans les filières industrielles. »

Les élu-es écologistes présentent douze premières propositions concrètes de leur plan « vivre avec » déclinées autour de trois priorités, ainsi qu’une proposition pour construire de manière démocratique les réponses à la crise :

Adapter notre modèle économique aux urgences sanitaires et environnementales

  • Proposer aux TPE-PME l’accès à un service de conseil (financé à 80% par la Région) pour les accompagner dans leur rebond et renforcer leur résilience.
  • Bâtir une stratégie numérique régionale responsable et équitable : lutte contre la fracture numérique, sobriété énergétique des réseaux, filière locale de reconditionnement, éco-conception des logiciels…
  • Alimentation : soutenir les investissement et initiatives permettant de renforcer l’élan « proximité » de la période de confinement.
  • Développer des plateformes logistiques de livraison et de distribution locale pour favoriser un modèle coopératif en alternative au modèle « Amazon ».

 

Préserver la cohésion sociale et soutenir de nouvelles solidarités

  • Organiser des Assises régionales de l’éducation avec notamment pour objectifs de renforcer l’égalité d’accès aux conditions d’éducation, lutter contre le décrochage scolaire et intégrer le risque épidémique dans le fonctionnement ordinaire des établissements scolaires.
  • Déployer le dispositif « Territoire zéro chômeur de longue durée » avec le développement d’entreprises à but d’emploi (EBE) en lien avec l’économie sociale et solidaire en Pays de la Loire.
  • Créer un fonds d’urgence exceptionnel en faveur du spectacle vivant avec l’ensemble des collectivités du territoire, à l’image du Fonds territorial « résilience ».
  • Intégrer l’impact sur la santé comme critère prioritaire dans l’attribution des aides régionales.

 

Améliorer la cohésion territoriale pour des réponses et solutions de proximité aux besoins des habitant.e.s

  • Deux mois d’abonnement gratuits sur le réseau TER pour relancer l’usage des transports collectifs.
  • Lancer un plan vélo régional pour accompagner l’usage croissant du vélo depuis le déconfinement.
  • Créer des espaces de co-working connectés accessible en moins de 15 minutes à vélo partout sur le territoire régional.
  • Faire place à la biodiversité et à la nature dans les villes, villages et zones d’activités à travers un plan d’actions dédié.

+ Démocratie : Organiser un « Grenelle régional » à l’automne pour travailler à la construction d’une vision partagée avec l’ensemble des acteurs du territoire (économiques, sociaux, culturels, associatifs, citoyens) autour d’une transformation des politiques régionales.

 

Les élu-es du groupe Ecologiste et Citoyen ont mis en ligne un document de travail qui reprend le détail de leurs propositions. A retrouver à cette adresse : https://ecologistecitoyen-crpdl.fr/wp-content/blogs.dir/893/files/2020/06/Plan-Vivre-Avec-Version-05.06.20.docx

Une réflexion au sujet de “[C_PRESSE] Plan d’adaptation régional Covid-19 : les premières propositions des écologistes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *