[C_PRESSE]Tarif dit « pic de pollution » pour les TER : Stop à l’affichage
Partager

Nantes, le 19 décembre 2019

Lors de la session du Conseil régional du 19 décembre, les élu.e.s du groupe Ecologiste et Citoyen ont réagi à la mesure tarif dit « pic de pollution » votée ce jeudi au Conseil régional des Pays de la Loire. Son objet : permettre de bénéficier d’un tarif unique de 5€ les jours de pic de pollution sur le réseau ferroviaire des Pays de la Loire. Ils dénoncent une mesure d’affichage qui, d’une part, sera peu utilisée et, d’autre part, passe à côté de la priorité : prévenir les pollutions en développant l’usage des transports collectifs.  

Lucie ETONNO, co-présidente du groupe Ecologiste et Citoyen : « La mesure présentée vise à instaurer un tarif préférentiel de 5€ pour inciter les automobilistes à emprunter le réseau Aléop en TER les jours de pic de pollution. En 2019,  Air Pays de la Loire a enregistré une seule journée en alerte pollution, aucune en 2018 et deux en 2017. Cette mesure est donc de pure affichage. »

Elle ajoute : « À quand une vraie bonne mesure incitative et préventive ? Nous proposons depuis un an le printemps des TER : un accès gratuit au réseau ferroviaire des Pays de la Loire pendant deux mois pour toute personne n’ayant jamais souscrit à un abonnement ou acheté une carte de réduction. Cette mesure avec une communication efficace permettrait d’accompagner véritablement les changements de comportement tout en contribuant concrètement à la prévention des pollutions. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *